Chemin parcouru

Mario Vandivinit fixe sur ses toiles le “Chemin parcouru” qui lui est propre. Pour ses peintures abstraites, qu’il transcrit de mémoire sans esquisse préalable, il tire son inspiration des impressions de couleurs ou d’atmosphères recueillies au cours de ses voyages. L’artiste transforme l’impression précise dont il garde le souvenir avec la coloration qui lui est propre, en tableau abstrait, conscient que la réalité subjective n’est pas saisissable en tant que telle, qu’un souvenir ressenti ne peut se représenter concrètement. L’objet même du tableau s’élabore parfois au cours de l’exécution et la tâche s’accomplit en plusieurs étapes qui peuvent être distantes de plusieurs mois.

Mario Vandivinit, qui a débuté sa carrière artistique en 1972, en tant qu’élève de Frantz Kinnen et de Jean Zanter (art. lux.) et qui a suivi les cours de l’école ABC de Paris, est depuis 1980, membre de l’A.R.C., à Luxembourg. Très tôt attiré par la peinture, il se tourne d’abord vers la peinture de paysages, s’inspirant notamment des œuvres baignées de lumière de Turner, de Baselitz et de Nolde. Dès 1990, il se dégage des principaux courants et porte son choix sur la peinture abstraite, notamment après avoir visité les expositions des modernes. De longs séjours sur le pourtour méditerranéen et les nombreuses visites d’expositions et d’ateliers renforcent sa prédilection pour l’abstraction.